PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules

6, 7 & 8 octobre - Les Théâtralies - Salies-du-Salat12e édition du festival de théâtre proposé par Le Théâtre du Sel

6, 7 & 8 octobre - Les Théâtralies - Salies-du-Salat

Salies-du-Salat, salle socioculturelle, place du Camus.
Entrée gratuite.
Une programmation du Théâtre du Sel.
Réservations auprès de Colette Havaux au 05 61 90 63 63

Vendredi 6 octobre 21h

Les Cuisinières

d'après Goldoni

Venise est fébrile : le carnaval bat son plein, les cuisinières travaillent dur pour prendre part elles aussi à cette fête exceptionnelle. Elles cousent leurs intrigues, cuisinent leurs patrons, s’inquiètent et se moquent, charmeuses et sensuelles, au rythme des rires et de la musique.
De cinq heures du matin à la tombée du jour, nous suivons la folle journée de 10 personnages qui se croisent, se toisent, se séduisent et se quittent. C’est le carnaval, tout est permis. Derrière l’anonymat des déguisements et des masques, les classes sociales n’existent plus. Et tant pis si la journée finit mal : demain sera un autre jour.

Avec : Gabriel Beaulaton, Sylvie Besset, Jean-Michel Corvi, Benoît David, Daniel Ganthier, Brigitte Hernandez, Chloé Leblond, Sylvette Portes, Robert Ramirez, Ana Veda

Mise en scène : Eric Raphaël
La Compagnie du Faussaire de Rêves

Samedi 7 octobre 21h

Bon voyage Monsieur Bellock

Comédie absurde de Brigitte Bardou

Écrite par Brigitte Bardou et mise en scène par Odette Miquel, la pièce «Bon voyage Monsieur Bellock» est une comédie «étrange et farfelue» qui devrait ravir toutes les générations.Dans la gare de Plimstock, les voyageurs, dont Arthur Bellock, attendent leur train comme tous les matins. Dans un pays aux lois insolites, voire absurdes, géré par un gouvernement autoritaire et complètement fou, une nouvelle réglementation impose à tous de se présenter à chaque rencontre. Dans ce contexte, les protagonistes cachent tous une histoire. Mais, réussiront-ils à communiquer, à se comprendre et, finalement, à prendre le train ? Au cœur d'une révolte naissante, les personnages révèlent leurs sentiments dans un imbroglio d'événements inattendus.

Mise en scène : Odette Miquel
Théâtre du Strapontin

Dimanche 8 octobre 18h

La Peau d'Élisa

Un texte de Carole Fréchette

Une femme seule, assise devant nous. Une femme de chair, d’os et de sang, qui se livre à un étrange rituel. Avec délicatesse, elle raconte des histoires d’amour. Des histoires vraies qui sont arrivées dans des lieux précis d’une ville précise. Elle insiste avec minutie sur tous les détails intimes : le cœur qui bat, les mains moites, le souffle court, la peau qui frémit sous les doigts. Tour à tour, elle évoque le souvenir de Sigfried qui était fou, de Jan qui voulait tout et tout de suite, d’Edmond qui l’attendait sous les arbres l’après-midi et aussi de Ginette qui était boulotte et d’Anna qui lui a dit les choses qu’on rêve d’entendre… Qui est-elle, cette femme au passé multiple et pourquoi raconte-t-elle tout cela ? Elle parle avec fébrilité, comme si elle était en danger, comme si son cœur, sa vie, sa peau en dépendaient. Peu à peu, à travers ses récits, elle révèle ce qui la pousse à raconter et livre le secret insensé qu’un jeune homme lui a confié, un jour, dans un café…

Avec : Odette Miquel, Gilles Lassaigne

Régie : Jean-Louis Culos

Mise en scène : Danielle Veneziani
Théâtre du Strapontin