Valorisation de la Garonne

Contact

Communauté de communes

Cagire Garonne Salat

 

Hôtel Communautaire

15 Avenue du Comminges

31260 Mane

 

VOIR LE PLAN

 

Ouverture au public

du lundi au vendredi
9h-12h30 & 13h30-17h

05.61.98.49.30

secretariat @ cagiregaronnesalat.fr

 

Formulaire de contact

Sortir en Comminges

Cliquez sur la vignette pour feuilleter l'édition 2017 !

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Projet Garonne 2016/2018

La Garonne et son environnement, dans les traces de Norbert Casteret

Continuité avec l’étude initiale de 2015

L’état des lieux et la définition des enjeux présentés ci-dessous sont issus de l’étude pour la valorisation de la Garonne réalisée en 2015 (Créham/Syméthis) et qui a couvert la totalité du linéaire de la Garonne sur les territoires des communautés de communes de Saint-Martory et de Salies-du-Salat.

Cette étude initiale, menée sous maîtrise d’ouvrage des deux communautés de communes par groupement de commande, a été réalisée par les bureaux d’études Créham et Symethis, avec l’appui du Sméag, de la DREAL Midi Pyrénées et de l’Agence de l’eau Adour Garonne. Elle a bénéficié de l’aide financière de l’Etat (Plan Garonne) et de l’Agence de l’eau.

Sur la base d’un diagnostic plurithématique (volets écologique-hydromorphologique, paysager et recueil de perceptions), l’étude a abouti à un plan d’actions selon une approche intégrée des enjeux liés au fleuve.

La carte ci-dessous présente le territoire de projet qui a bénéficié du diagnostic initial. Il s’étend sur 15 km de Garonne et concerne 10 communes riveraines réparties sur les deux communautés de communes.

Enjeux écologiques et hydromorphologiques

Un secteur dans son ensemble très dynamique.

  • Diversité des milieux
  • Richesse écologique

Un fleuve qui abrite un patrimoine écologique important.

  • Dans le périmètre du territoire, le fleuve est entièrement inscrit dans le périmètre Natura 2000 « Garonne, Ariège, Hers, Salat, Pique et Neste », au titre de la Directive Habitats (zone de protection spéciale), en Arrêté préfectoral de protection de biotope pour les poissons migrateurs et en ZNIEFF 1 « la Garonne de Montréjeau jusqu’à Lamagistère ».
  • Inscription partielle au périmètre de la zone spéciale de protection Natura 2000 « vallée de la Garonne de Boussens à Carbonne » et de la ZNIEFF « Prairies humides et milieux riverains de la vallée du Jô ».
  • Un patrimoine local avec la ZNIEFF de type 1 « Bois de Castans ».

Berges dans leur ensemble de bonne qualité avec une ripisylve* conservée.
Mais présence de tronçons plus ou moins dégradés :

  • Absence ou ripisylve très peu présente,
  • Artificialisation des berges (enrochement, urbanisation etc.),
  • Cultures et plantations d’arbre et bordure immédiate,
  • Présence d’espèces envahissantes,
  • Décharges sauvages.

* Ripisylve : végétation bordant les milieux aquatiques. Elle peut former un liseré étroit ou un corridor très large. Ce mot vient de « ripa » qui veut dire rive et de « sylva » qui veut dire forêt. La ripisylve est indispensable au bon fonctionnement de la rivière.

Des zones humides alluviales à fort enjeux, constituées de saulaies et de roselières relictuelles. L’île de Bégué est représentative de ces zones humides remarquables.


Site de Saint-Martory

Enjeux paysagers
  • Une forte densité patrimoniale de monuments et sites protégés (20 éléments), surtout autour de Saint-Martory.
  • L’accessibilité au fleuve apparaît comme un enjeu fort mais présentant des situations contrastées avec 5 séquences distinctes (de l’accessibilité favorisée à la Garonne « privatisée »).

  • 8 parcours de découvertes sont existants.
  • Les paysages autour de la Garonne comprennent les horizons pyrénéens qui constituent un cadre pour le couloir de la vallée, le plateau nord qui offre des paysages ruraux et des points de vue, les châteaux perchés qui offrent également des points de repères très distincts, la cluse de Boussens, un atout peu valorisé. Le canal de Sain Martory présente 5 séquences distinctes. La RD817 présente des particularités (défilé, allée de platanes).
  • Le rapport des bourgs ou hameaux au fleuve montre des situations très différentes :
  • plaine : Saint Martory, Fourc, Lestelle...
  • première terrasse : Artigues, Montsaunès...
  • coteaux : Castillon, Montespan, Figarol...
  • Saint Martory offre une densité patrimoniale et paysagère rare.
  • Des fronts paysagers sont à valoriser en lien avec le développement urbain (Mancioux, Beauchalot…).


Mancioux

Recueil des perceptions

Le diagnostic sociologique a mis en évidence une connaissance du fleuve focalisée et un rapport devenu distant ou confidentiel. Les fortes attentes exprimées portent sur :

  • l’entretien du lit et des berges, incluant la gestion des déchets flottants
  • la création de chemins doux

L’enjeu est de passer de l’antagonisme à une réappropriation citoyenne.

Objectifs du projet

  • Aménager les espaces publics périphériques,
  • Mettre en réseau les espaces aménagés et remarquables,
  • Créer des parcours de découverte du fleuve,
  • Préserver les espaces naturels de l’Ile de Bégué et des ramiers de Beauchalot,
  • Offrir des espaces et des supports pédagogiques propices à l’éducation environnementale liée au fleuve,
  • Créer une dynamique d’acteurs multiples autour du projet

Déroulement du projet

  • Animation du territoire autour du projet Garonne
  • Actions de sensibilisation (dynamique fluviale…)
  • Actions pédagogiques (scolaires…)
  • Chantiers citoyens (plantes invasives…)
  • Mise en place d’un observatoire photographique participatif
  • Articulation avec les autres démarches et territoires

Pronomade(s) en Haute-Garonne

Pronomade(s) en Haute-Garonne

Pronomade(s) en Haute-Garonne, Centre national des arts de la rue et Scène conventionnée pour les arts publics est un théâtre sans théâtre, sans lieu permanent de diffusion, qui inscrit son projet culturel et artistique autour des formes contemporaines du spectacle vivant dans le paysage rural de la Haute-Garonne. Sur 9 C.N.A.R en France, c'est le seul en milieu rural. Il a désormais sa résidence de création dans les anciens Thermes d'Encausse réhabilités.

Lire la suite