PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules

Compost et valorisation des déchets vertsService Déchets

Vous êtes confinés dans une maison avec jardin, vous êtes pris d'une irrépressible envie d'arracher les mauvaises herbes, de tailler vos haies, de tondre votre pelouse, d'éplucher des kilos de légumes ?

Les déchetteries étant fermées, que faire de tous ces déchets verts ?

Voici quelques astuces pour réaliser un bon compost qui vous permettra ensuite d'enrichir votre terre :

Qu’elle soit en tas, de surface ou dans un composteur, la production de compost est une affaire de temps et d’exposition : l’emplacement doit être semi-ombragé pour qu’il ne soit ni trop sec ni trop humide.

Le compost peut mettre quelques mois à plus d’un an pour se former selon la méthode utilisée et la quantité de déchets amenée.

L’important pour constituer du compost est d’utiliser la matière organique du jardin et celle de la cuisine (sauf viande, poisson et huile).

Il faut amener ses déchets riches en azote et en carbone en proportion équivalentes et préalablement coupés en petits morceaux.

➡️ Déchets azotés (verts et humides) : 

  • Déchets de cuisine (épluchures, restes...)
  • Tontes de gazon
  • Plantes vertes diverses (mauvaises herbes, fanes de légumes...)

➡️ Déchets carbonés (secs et ligneux) : 

  • Paille (de céréales)
  • Branches broyées
  • Papier - carton
  • Feuilles mortes
  • Tourbe
  • Sciure de bois

➡️ Pensez à arroser au besoin et à aérer régulièrement votre compost.

Plus le volume est important plus le compost va produire de chaleur, ainsi les graines des plantes jetées seront brûlées.

Plus le tas sera petit, moins il sera chaud ; les graines de "mauvaises herbes" vont rester, le compost sera plus riche. Mais il produit des agents gazeux carbonés et azotés qui participent à l'effet de serre.

COMPOST EN TAS

Une bonne solution pour une grande quantité de déchets.

  • Créez un tas à même la terre et superposez en couches successives les divers déchets (carbonés puis azotés etc.).
  • Arrosez copieusement chaque nouvelle couche, et mélangez au fur et à mesure pour l’aérer. Terminez le tas par de l'herbe sèche, de la paille et des feuilles mortes.
  • Remuez le tas tous les mois en le déplaçant d'un mètre en tirant à la fourche-bêche le compost vers vous.
  • En cas de pluies fréquentes recouvrir de terre de jardin et d'une bâche plastique.
  • Vous pouvez ajouter plusieurs poignées d'orties pour activer le compost et accélérer le processus.

Il faudra 8 à 15 mois, selon la taille du tas, pour obtenir un compost riche et prêt à l'emploi.

COMPOST DE SURFACE

Un compostage qui reprend le processus naturel des forêts et de tous déchets qui tombent au sol et se décomposent. Pas besoin donc de faire un tas, de l'aérer, de le manipuler, il s'agit d'épandre simplement la matière organique et les déchets verts à même la terre.

  • Tout d'abord délimitez votre terrain, décompactez le sol puis enlevez les mauvaises herbes, découpez-les grossièrement à la main et laissez-les sur le sol.
  • Apportez votre mélange de déchets (azotés et carbonés).

Comme le compost reste étalé, il ne va pas chauffer, c'est un compost à froid qui occupera un sol nu tout l'hiver et l'enrichira pour les cultures du printemps.

COMPOST EN BAC

Par rapport au compostage en tas il permet un gain de place, l’accélération du processus de compostage et est plus "esthétique". Le but est de remplir le bac de déchets au fur et à mesure de leur production. Le mélange idéal est plus difficile à atteindre qu'avec le compostage en tas classique, mais il réclame moins de manipulation.

  • Une fois l’emplacement semi-ombragé du composteur trouvé, approvisionnez le de déchets (carbonés et azotés) par le haut. Pensez à l’aérer régulièrement.
  • Au bout de dix mois, vous pouvez commencer à récupérer votre compost par le bas grâce à l’ouverture.

Le composteur peut-être en plastique ou en bois mais vous pouvez le fabriquer vous-même : avec des planches badigeonnées d'huile de lin (palettes récupérées par exemple), ou avec un grillage à maille carrée et du plastique transparent. Prévoyez une ouverture (une face doit s’ouvrir).

Astuces :

➡️ Dans un petit jardin, où il y a peu de déchets verts, utilisez un sac à engrais en plastique transparent en le perçant de trous à différents niveaux. Sous l'effet du soleil, la décomposition est plus rapide.

➡️ Prévoyez deux composteurs, vous pouvez en remplir un pendant que le second se crée et se décompose.